Ronflements et apnée du sommeil : quelles sont vos solutions ?

Ronflements et apnée du sommeil

Beaucoup de personnes souffrent d’apnée du sommeil mais nombreuses sont celles qui ne le savent pas. Il y a pourtant des symptômes qui doivent vous alerter comme les ronflements et dont vous devez tenir compte car l’apnée du sommeil peut avoir de lourdes conséquences sur votre santé mais également sur votre qualité de vie.

Si vous en souffrez ou que vous pensez en souffrir, sachez qu’il existe des solutions une fois que le diagnostic est posé.

Quels sont les symptômes, comment diagnostiquer l’apnée du sommeil, quels sont les traitements ou les solutions, pourquoi est-il important d’agir vite, nous vous disons tout sur les ronflements et l’apnée du sommeil.

L’apnée du sommeil : qu’est-ce que c’est ?

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des arrêts respiratoires qui sont involontaires et qui peuvent durer de 10 à 30 secondes voire plus. Ces pauses respiratoires se répètent plusieurs fois par nuit à une fréquence variable.

On parle d’apnée du sommeil importante et problématique lorsque le patient fait plus de 5 arrêts respiratoires de plus de dix secondes par heure. Dans les cas les plus graves d’apnées du sommeil, les arrêts respiratoires arrivent plus de 30 fois par heure.

Les apnées du sommeil touchent entre 5 et 15 % de la population et plus particulièrement les hommes. Ces pauses respiratoires sont suivies d’une reprise souvent bruyante de la respiration ce qui explique pourquoi les patients qui en souffrent ronflent dans la plupart des cas.

Ronflement : un symptôme de l’apnée du sommeil

L’un des symptômes les plus importants de l’apnée du sommeil est le ronflement. Il s’arrête à chaque pause respiratoire mais reprend de plus belle ensuite. Lors d’une apnée obstructive du sommeil (la plus fréquente), les voies aériennes sont gênées. L’air a alors des difficultés à entrer mais également à atteindre les poumons.

Le ronflement est bien sûr favorisé par l’obstruction des voies respiratoires et c’est donc le signal d’alarme. Si votre conjoint ou votre conjointe ronfle plus qu’auparavant, conseillez-lui d’aller voir un médecin.

Qui est touché par l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil touche principalement les personnes qui souffrent :

• D’obésité ou de surpoids

C’est l’un des premiers responsables de l’apnée du sommeil : le poids. Si vous êtes en surpoids ou que vous souffrez d’obésité, les tissus de votre gorge étant plus volumineux, le passage de l’air au niveau de vos voies aériennes va être obstrué. Votre corps va donc devoir fournir un effort plus important afin de compenser cette obstruction.

• Une anomalie des voies respiratoires ou des mâchoires

Il peut arriver que certaines personnes possèdent des voies respiratoires qui sont trop étroites et qui gênent donc le passage de l’air. C’est également le cas chez les patients dont les amygdales sont trop développées.

• Une anomalie du contrôle de votre respiration

Certaines personnes souffrent d’une anomalie du contrôle de la respiration. Dans ce cas, votre corps ne produira pas assez d’efforts respiratoires afin de compasser le passage anormal de l’air. On parle dans ce cas d’une anomalie neurologique et d’un syndrome d’apnées centrales du sommeil (SACS).

✚   Vous pouvez également être touché par l’apnée du sommeil si :

● Vous consommez de l’alcool : l’alcool joue sur le relâchement des muscles de la gorge. En consommer à outrance peut être un facteur qui aggrave l’apnée du sommeil.
●  Vous fumez : la cigarette cause un dessèchement et une inflammation des voies respiratoires et est donc un facteur important de risques de développer une apnée du sommeil.
● Si vous prenez certains médicaments et notamment des somnifères, des narcotiques ou des analgésiques au moment du coucher.
● Si vous dormez sur le dos
● Si vous avez des antécédents familiaux
● Si vous êtes ménopausée

Il faut toutefois savoir que le profil type d’une personne souffrant d’apnée du sommeil est un homme, âgé de plus de 40 ans et étant en surpoids.

Traitements contre les ronflements et l’apnée du sommeil

Il existe tout un tas de solutions pour lutter contre les ronflements et donc contre l’apnée du sommeil. Certaines sont bien sûr plus efficaces que d’autres. Voici les principaux traitements utilisés :

La gouttière anti-ronflements

Lorsque l’apnée du sommeil n’est pas sévère, il peut être conseillé de mettre en place une orthèse de propulsion mandibulaire. Elle se porte la nuit et se fixe sur les dents. Elle a pour rôle de projeter en avant la mâchoire inférieure et la langue afin de mieux libérer votre pharynx.

Notre sélection : Orthèse anti-ronflement Oniris

Cette gouttière qui ressemble aux protège-dents portés par les boxeurs notamment est l’une des plus efficaces du marché. Son efficacité a d’ailleurs été prouvée cliniquement. La plupart des médecins n’hésitent pas à la conseiller.

Vous aurez une gouttière supérieure et une gouttière inférieure et deux grappes de 9 barrettes pour régler l’avancée de la mâchoire. Vous allez devoir lire la notice qui vous explique bien et en détails comment prendre vos empreintes.

Sachez qu’il vous faudra une ou deux nuits afin de vous habituer à les porter. L’effet est par contre immédiat et les ronflements disparaissent très vite, voire le premier soir pour la plupart des utilisateurs.

Notre sélection : Dispositif Anti-ronflements Somnofit-S

Ce dispositif avec une gouttière  est l’un des plus efficaces du marché, même si, quelque peu onéreux. Il s'agit d'un produit breveté, et les commentaires clients et d'utilisateurs qui ont réussi à se débarrasser des ronflement grâce au dispositif Somnofit sont vraiment très encourageants. 

Vous aurez une gouttière pour mâchoire supérieure et une gouttière pour mâchoire inférieure très souple.
Adaptable à tout le monde grâce au plastique médical.

Fabriqué en Suisse à partir de matériaux médicaux de haute qualité, ne contenant pas de plastifiants, c'est certainement le choix le plus sûr et durable pour en finir avec vos ronflements. Cliquez sur l'image pour commander votre dispositif Somnofit sur Amazon.

La bague anti-ronflements

La bague anti-ronflements est une solution simple et souvent choisie pour son petit prix et son efficacité. La bague agit par acupression. Elle va donc utiliser sur des points d’acupuncture afin de traiter les causes responsables des ronflements et donc de l’apnée du sommeil.

C’est un traitement naturel contre l’apnée du sommeil qui va stimuler des zones précises sur l’auriculaire qui vont dégager les voies respiratoires. Les résultats sont immédiats et sans effets secondaires.

Notre sélection : La bague anti-ronflements Bedpeace

Cette bague est la meilleure vente dans sa catégorie. Elle n’est pas chère et les résultats sont immédiats. Il vous suffit simplement de la mettre en place une demi-heure avant de vous coucher et de la garder toute la nuit.

Nous conseillons cette bague anti-ronflements Bedpeace aux personnes en surpoids ou obèses, à celles qui ont une déformation des voies respiratoires et à celles qui consomment de l’alcool avant de se coucher.

Le spray anti-ronflements

Le spray anti-ronflements est une solution simple qui consiste à pulvériser un spray dans le nez ou dans la gorge. Le spray va lubrifier la gorge ou la gorge afin de minimiser les vibrations. Les ronflements de l’apnée du sommeil vont être réduits voire même disparaître complètement.

Notre sélection : Quies anti-ronflement Spray Nasal

Ce spray est composé d’huiles essentielles de pin et d’eucalyptus, d’extrait d’hamamélis qui dégage les voies respiratoires et de gomme xanthane qui facilite l’air entre le pharynx et la gorge. Le spray coûte un peu plus de 10 euros et vous durera 12 semaines. A utiliser avant de vous coucher.


Le bracelet anti-ronflements

Ce type de solution se présente sous la forme d’un bracelet électronique, assez proche esthétiquement d’une montre et qui doit être mis la nuit. Il détecterait les ronflements et les vibrations et stimulerai le poignet avec des impulsions électriques qui ne sont pas douloureuses. Le patient va alors changer de position et avoir une respiration normale.

Nous vous déconseillons cette solution qui va plus détériorer la qualité de votre sommeil que de régler votre problème d’apnée du sommeil. Il faut d’ailleurs savoir que les médecins sont nombreux à déconseiller également cette méthode.

Comment savoir si vous êtes victime d’apnée du sommeil ?

Au final, ce n’est pas très compliqué de savoir si vous êtes sujets ou non à l’apnée du sommeil. En effet, de nombreux symptômes doivent vous alerter et vous mettre la puce à l’oreille. Voici les signes qui doivent vous faire réagir :

✓ Une fatigue dès le réveil et qui peut durer toute la journée

✓ Une sensation de somnolence toute la journée et notamment devant la télé ou au travail

✓ Si votre partenaire vous dit que vous avez des ronflements importants

✓ Si vous vous sentez irritable voire dépressif

✓ Si vous souffrez de maux de tête au réveil

✓ Si vous vous réveillez plusieurs fois dans la nuit

✓ Si vous avez l’impression de suffoquer ou de vos étouffer la nuit

✓ Si vous avez des troubles de la mémoire

✓ Si vous avez du mal à vous concentrer

✓ Si vous remarquez que vous devenez étourdis

✓ Si vous souffrez de sueurs nocturnes

Si vous ressentez l’un des symptômes de cette liste ou plusieurs, il est fort probable que vous souffriez d’apnée du sommeil. Vous devez donc agir au plus vite !

Comment est diagnostiquée l’apnée du sommeil ?

Si vous pensez souffrir de ronflements et d’apnée du sommeil, deux examens sont principalement pratiqués :

- La polysomnographie

C’est un examen réalisé à l’hôpital et qui dure une nuit complète. Pendant cette étude, il sera observé vos différentes phases de sommeil, vos ronflements, votre respiration, les apnées et plus généralement la qualité du repos.

- La polygraphie

Cet examen est réalisé à votre domicile après l’installation de capteurs. C’est un appareillage léger et donc plus simple à mettre en place. Il est également moins contraignant pour le patient. C’est une solution souvent choisie pour diagnostiquer l’apnée du sommeil chez les enfants.

Différents capteurs qui sont reliés à un boitier numériques sont positionnés à différents endroits du corps. Un micro situé au niveau du cou permet de capter les sons émis lors d’un ronflement. Un capteur sur le nez va quant à lui enregistrer les données concernant la ventilation, le flux d’air inspiré et expiré.

Les informations collectées durant le sommeil seront ensuite analysées par le médecin.

Pourquoi est-il important de diagnostiquer l’apnée du sommeil ?

Comme nous vous le disions au début de ce guide, ne pas agir peut avoir de lourdes conséquences. Voici les risques les plus importants si vous ne faites pas diagnostiquer votre apnée du sommeil :

- Les risques cardio-vasculaires

Il faut savoir que les patients qui souffrent d’apnée du sommeil ont plus de problèmes cardio-vasculaires que le reste de la population. Elles peuvent par exemple provoquées un infarctus du myocarde ou une hypertension artérielle.

- Les accidents de la route

Avoir un accident de la route est très fréquent lorsque l’on souffre d’apnée du sommeil. En effet, il n’est pas rare que les personnes s’endorment au volant, que la somnolence entraîne une attention relâchée notamment sur les longs trajets.

Si vous en souffrez et que vous devez faire un long trajet, nous vous conseillons de vous arrêter souvent, d’éviter la prise d’alcool ou de médicaments qui peuvent augmenter la somnolence et de ne pas conduire lors de fortes chaleurs.

- La prise de poids

Une des conséquences les plus fréquentes lors de l’apnée du sommeil non traitée est la prise de poids. Quand on sait que l’apnée peut être provoquée par un surpoids, il est donc doublement utile d’opter pour une alimentation saine et équilibrée.

- La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

De nombreuses études ont mis en avant que l’apnée du sommeil pouvait provoquer une BPCO et donc une détérioration progressive du système respiratoire à cause notamment du blocage des voies aériennes et de la diminution du débit d’air.

Quelques mesures à appliquer pour prévenir l’aggravation

Il est important d’appliquer ces quelques conseils pour ne pas aggraver votre apnée du sommeil :

● Evitez de dormir sur le dos et essayez si vous le pouvez de dormir plutôt sur le côté
● Stoppez la cigarette
● Evitez l’alcool avant de vous coucher
● Evitez les repas trop copieux le soir
● Perdez du poids
● Pratiquez régulièrement une activité physique qui vous permettra de renforcer vos muscles respiratoires
● Mettez un oreiller sous votre tête afin de la surélever

Si vous suivez ces quelques conseils, vous n’allez pas aggraver votre apnée du sommeil.